À propos

Nous avons fondé Arborescence en 2002. La cie a adopté, dès le début de ses activités, une approche de l’élagage respectant les règles et les normes en arboriculture. Développant tout d’abord notre clientèle chez le particulier, nous avons eux, dans les années subséquentes, de nombreux contrats municipaux (Ville de Kirkland, Parcs-nature de l’Ile de Montréal, Ville de Dollars-des-Ormeaux). En juillet 2008, Arborescence, qui était jusque là une entreprise enregistrée en nom collectif, a modifié son statut juridique en s’incorporant (9195-7001 Québec inc.).

Nous garantissons des travaux professionnels, exécutés par des élagueurs qualifiés ayant une formation en arboriculture. Pour les travaux d’abattage, nous utilisons les techniques les plus récentes et les plus sécuritaires qui soient. Ces dernières années, le nombre d’employés chez Arborescence a oscillé entre deux et sept. Nous desservons à présent, la Rive-Sud (Montérégie), l’île de Montréal et de Laval, ainsi que la Rive-Nord et les Basses-Laurentides.

Le cachet de nos paysages est infiniment lié aux variations de feuillages et de couleurs que nous offrent nos fôrets. Elles viennent marquer les saisons, les régions, épouser la beauté des reliefs d’ici.

En milieu urbain, l’arbre acquiert d’autres rôles; en particulier, il devient ornemental:

Il impose un contraste agréable à la monotonie des espaces urbains.

Il est un élément architectural indéniable.

Il délimite les différentes zones urbaines: d’une part il préserve l’intimité des terrains privés et d’autre part, il isole les milieux moins esthétiques tels que les secteurs industriels et les voies de circulation.

Il crée une ambiance qui s’impose aux stress engendrés par la société actuelle.

Il augmente la valeur des propriétés et ce jusqu’à 25%.

Devenant ornemental, n’étant plus nourri et protégé par le couvert forestier, parce qu’il est confronté aux obstacles urbains et cohabite avec l’humain, l’arbre nécessite des soins professionnels appropriés:

Taille de formation

Élagage

Haubanage

Ainsi, prévenant toute faiblesse structurale ou déficience physique, l’arbre urbain demeurera, tout en croissant, sécuritaire et conservera sa splendeur.